Alimentation : les gueules cassées 30% à 50% moins chères

Publié par Markoff

Alimentation : les gueules cassées 30% à 50% moins chères

Chaque année l'équivalent de 17 Stades de France remplis de produits qui présentent des défauts (du microscopique au plus voyant) sortent des usines et autres productions alimentaires françaises. Qu'est ce qu'on peut bien en faire ? La réponse est toute simple : les labelliser et les mettre en vente moins cher pour arrêter le gâchis et permettre aux consommateurs de faire des bonnes affaires. Tout le monde y gagne au final !

Car elle est là la question : pourquoi est-ce qu'on paierait aussi cher pour un produit qui n'a pas une bonne allure ? On a tous déjà pensé ça non ? Quand on se trouve dans un rayon et qu'on met un article dans son caddie, on veut en avoir pour notre argent. Du coup, on ne va pas se diriger vers un article qui présente un défaut, on va en prendre un parfait. Et c'est la que la "pauvre gueule cassée" va se retrouver à la poubelle par la suite alors qu'elle présente exactement les mêmes propriétés que celui que vous aurez choisi.

Avec ce type de comportement, qui se comprend après tout : vu les prix, on va pas se faire avoir en achetant un produit douteux... On veut le meilleur bien entendu. Mais c'est la qu'on se rend compte que notre monde est complètement passé du côté de l'esthétique uniquement...

Pour arrêter le gâchis et mettre en avant un changement de comportement dans les rayons des supermarchés, une poignée d'enseigne propose de mettre en rayon (au mois d'avril) des "gueules cassées". Ces articles parfaitement consommables mais pas "beaux" seront par exemple des camemberts pas tout à fait rond, des céréales biscornues, des saucisses fumées déformées, etc etc...

Sur le site de France3régions, on nous explique qu'il est quasiment impossible de vendre des produits à l'esthétique moins attrayantes. A chaque fois, elle reste en rayon des grandes surfaces. Pour changer la donne, les laissés pour compte des établissements participants à cette opération seront vendus au minimum 30% moins cher que leurs modèles "normaux". Les réductions pourront aller jusqu'à 50%.

Voici le tweet qui a annoncé le lancement des gueules cassées

Voici le tweet qui a annoncé le lancement des gueules cassées

Pour illustrer ce gaspillage, j'ai bien aimé le cas d'une PME qui se trouve en Alsace. Voici une entreprise qui fabrique des céréales pour des marques distributeurs (c'est à dire des produits vendus avec les logos des supermarchés comme les produits Carrefour, Auchan, E.Leclerc, etc...). Dans cette grande entreprise, on a pour ordre d'écarter des tonnes de flocons qui ont des défauts à peine visible à l'oeil nu. Si ça ne se regarde pas, on ne le vend pas donc pour résumer. Alors que, bien sur, le goût et la recette ne change en rien vis à vis des autres céréales qui elles seront vendues. Le gâchis est tel que ça représente jusqu'à 15% de la production annuelle qui part à la poubelle (soit 600 000 euros de perte) !!! Maintenant, vous multipliez ce genre d'idiotie à l'ensemble de la production alimentaire française et vous imaginez les 17 Stades de France d'article moches mais mangeables qui partent à la décharge...

Enfin, le site 20minutes nous apprend que cette initiative à trouvé son public. Avec plus de 32 000 euros collectés sur une plateforme de financement participatif, le collectif des "Gueules cassées" est entrain de réussir son pari ! Il y a des gueules cassées chez tous les producteurs et la crise touche tout le monde de toute façon. Et l'argent issu de ce crowdfounding va servir à convaincre les géants de la distribution de s'y mettre pour ensuite créer la vignette définitive qui labellisera les produits qui présentent des défauts visuels.

Pour le moment, près de 1700 points de vente proposent des gueules cassées. Alors ? Vous allez vous laisser tenter pour en acheter ? Prêt à faire des économies ?

>> voir tous les sujets du blog - info <<

<< s'abonner pour ne pas rater les prochains articles >>

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :