Hong Kong : pourquoi cette photo incroyable a fait le tour du monde ?

Publié par Markoff

crédit photo : ap photo - kin cheung

crédit photo : ap photo - kin cheung

Cette photo est-elle truquée ? Retouchée ? Pas du tout ! Il s'agit d'un phénomène incroyable dû au "Noctiluca scintillans" : qu'est ce que c'est que ce truc alors ? C'est un tout petit organisme vivant des les océans qui agit comme une plante mais qui a aussi des propriétés animales. Il se sert de sa luminescence pour chasser et attirer sa proie qui est principalement du plancton. Enfin, cet organisme unicellulaire s'allume uniquement s'il est dérangé lorsque l'eau bouge beaucoup ou lorsqu'il est touché par quelque chose. Sur cette photo en l’occurrence, ce qui l'embête ce sont les vagues qui ne cessent de le chahuter sur le rivage.

Pour l'explication de cette photo, il y a encore un point très important à vous donner : ce Noctiluca Scintillans dégage une lueur bleue aussi intense à cause de la pollution ! Et ce n'est pas par hasard si cette photo a été prise en Chine à Hong Kong précisément car là-bas, le ruissellement agricole est une véritable catastrophe écologique. Lorsque les agriculteurs utilisent des produits chimiques pour leurs cultures divers, ils polluent les sols qui polluent les eaux des nappes phréatiques qui polluent les cours d'eau qui polluent les océans lorsqu'ils se jettent dans la mer. Voilà ce qu'on appelle le ruissellement agricole. Et ça fait un moment qu'on nous prévient que certaines espèces mutent à cause de cette pollution : c'est le cas ici avec cet organisme qui apparait à très grande échelle sur cette photo.

Normalement, on n'en voit jamais autant d'un coup. Cet organisme est présent dans les océans du monde entier quasiment (on en voit en Bretagne par exemple) mais c'est très rare d'assister à un tel spectacle. Sur cette plage de Hong Kong, il faut noter que les courants marins sont très faibles et que la forme circulaire de ce lieu empêchent ces petits monstres lumineux de s'échapper ailleurs.

Pour arriver à tel spectacle, le site internet Notre-Planète explique que ce Noctiluca Scintillans a dégusté du plancton qui est donc pollué par les produits des agriculteurs locaux. C'est ce qui le rend aussi bleu et intense. On pourrait dire qu'on assiste là à un phénomène de mutation dû à la pollution donc. A cela, il faut ajouter que certains produits polluants aident cet organisme à proliférer très rapidement et c'est bien sur le cas ici sur cette plage. Ce qui inquiète le plus les scientifiques et les océanographes ce que ce genre de cas devrait se multiplier. Et bien que l'organisme ne soit pas dangereux pour l'homme, il est fortement déconseillé de consommer des poissons capturés dans les endroits ou il a subit une telle pollution. Rappelons que ce genre de micro organisme est à la base du réseau alimentaire marin et que sa multiplication due à la pollution va engendrer des catastrophes immenses. Quand le Noctiluca Scintillans se trouve en aussi grande quantité avec des taux aussi élevés de pollution, aucun autre organisme ne peut espèrer vivre à proximité, c'est la mort assuré !

crédit photo : Edwina Pickles

crédit photo : Edwina Pickles

Le plus fou c'est le comportement de l'humain dans ce genre de situation. Le ministère de la protection de l'environnement d'Hong Kong a déclaré que la qualité de l'eau s'est améliorée ces derniers temps. Et comme par hasard, on déclare ça au moment ou un projet de plage artificielle est entrain de se monter. Ce même projet est là pour engendrer des bénéfices records quand des résidences se construiront à proximité d'ici quelques années. Et quand on sait qu'en moyenne 66 millions de chinois vivent sur les côtes, on peut se dire que ça va être assez délicat. En plus, les eaux usées contribuent à augmenter ce phénomène et en Chine, on ne s'embête pas trop avec les stations d'épurations car on est trop nombreux et il en faudrait énormément : du coup, on rejette très souvent les eaux usées à la va vite et elles finissent donc dans les cours d'eau et dans la mer...

Alors autant, ce phénomène est incroyable et magnifique la nuit, autant il est véritablement immonde lorsque le jour se lève ! Car la photo ci-dessus nous montre ce que l'on appelle des marées rouges. On passe donc d'un spectacle bleu scotchant la nuit a une horreur rougeâtre en journée. Elles sont courantes en Chine dès le mois de mars. La baignade est déconseillée mais pas interdite pour autant. Cependant, si on se baigne, on peut vite avoir des allergies et les chinois évitent donc d'y aller. En même temps, ça donne pas envie hein !!! Notons là aussi que cette plage est arc de cercle et que du coup, les courants sont très faibles ce qui augmente le phénomène observé. Ca serait bien moins visible sur une plage "normale" et "droite" car le courant chasserait rapidement les Noctiluca Scintillans.

Pour conclure : voilà donc une photo aussi belle que flippante ! Plus les eaux sont polluées, plus le Noctiluca Scintillans émet de la lumière bleue. Et, lorsqu'il est en nombre comme sur cette photo en haut de l'article, il est capable d'émettre de la lumière en grosse quantité au point qu'on peut l'observer depuis l'espace avec des photos de satellites. C'est le cas dans la mer d'Arabie où des kilomètres carrés sont observés ce qui veut dire qu'il y a d'immenses zones biologiquement mortes (voir photo ci-dessous).

>> voir tous les sujets du blog - info <<

<< s'abonner pour ne pas rater les prochains articles >>

crédit photo : n.kuring / nasa

crédit photo : n.kuring / nasa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :