Varoufakis : un destin politique digne d'un film !

Publié par Markoff

crédit photo : l.gouliamaki-afp

crédit photo : l.gouliamaki-afp

Il est né à Athènes il y a 53 ans. Il est capable de partir en déplacement pour rencontrer le premier ministre anglais en portant une chemise digne de Mick Jagger avec un blouson en cuir par dessus. Il est actuellement ministre des Finances en Grèce au sein du gouvernement d'Alexis Tsipras. Lors de sa nomination au ministère en janvier 2015, il était attendu par des lycéennes qui voulaient se prendre en photo avec lui dès qu'il est arrivé au ministère sur sa grosse moto de 1300 cm3 qu'on entend ronronner dans tout le pâté de maison ou il circule... Voici, en résumé, le décor dans lequel évolue Yanis Varoufakis.

Certes, on a beaucoup entendu parler de l'arrivée au pouvoir de l'extrême gauche en Grèce. Certes, on est peu nombreux a imaginer comment ce pays va sortir de la mouise dans laquelle il est fourré. Mais, à côté de ça, on aperçoit un personnage très spécial dans le paysage politique européen. On voit ici un phénomène nouveau car il est, selon la presse mondiale, le politique qui est le plus décontracté d'Europe alors qu'il gère une bombe qui peu lui exploser à la tronche à tout moment. Honnêtement, sa place, pas grand monde la voudrait tant elle est merdique hein !

Varoufakis a une très grande crédibilité sur la scène internationale. En plus il réussi à avoir du charisme même s'il a un côté non conventionnel (pas simple à assumer quand on est confronté à de telles responsabilités). Sa crédibilité, il la doit à un parcours costaud : il a tout d'abord suivi des études de maths et de statistique au lycée. A l'université il étudiera l'économie mathématique et il en sortira avec un doctorat en économie. Il était tellement balaise qu'il a donné des cours à d'autres élèves avant même d'être diplômé !

Ensuite il a été prof de théorie économique dans les universités de Sydney et d'Athènes. Sur les dernières années de son parcours il a été conseiller économique de Georges Papandréou (ex premier ministre grec). A la fin de sa collaboration, il n'hésitera pas une seule seconde à vivement dénoncer et critiquer les décisions de Papandréou et c'est ce qui va lui donner une notoriété rapide en Grèce et au sein de l'union Européenne. Ses déclarations se feront entendre jusqu'en Angleterre ou il a été invité à venir comme professeur participatif quand il était encore étudiant.

Ca va si mal se passer aux côtés de Papandréou que Varoufakis va quitter le pays au moment ou il se barre complètement en couille. Il sera recruté par une université du Texas qui propose des cours d'économie. En 2011, il sortira un bouquin sur l'économie internationale issue de la seconde guerre mondiale. Et ce bouquin, il va le présenter en grande pompe à la prestigieuse université de Columbia à New-York. Lors de la présentation, David Byrne (le chanteur du groupe de rock "The Talking Heads" qu'on entend sur les meilleures radios rock anglaises) sera déplacera spécialement pour l'écouter et le rencontrer. Varoufakis sera scotché de cette rencontre et écrira sur Twitter qu'il peut mourir tranquille après un tel moment.

Et si le chanteur David Byrne (un des premiers rockeurs qui a métissé cette musique avec des rythmes africains) a voulu le rencontrer, c'est à cause d'une anecdote toute simple : quand il était étudiant, Varoufakis était non conformiste bref, un vrai punk quoi. Il l'était au point qu'il a réussi à prendre la tête du syndicat des étudiants noirs !! Il a réussi à convaincre les membres de ce syndicat en leur disant que "noir" était un terme politique qui comprenait aussi les Grecs. En plus de ça, Yaroufakis a toujours été un détracteur de l'école néoclassique qui est la plus répandue dans toutes les facultés d'économie à travers le monde. Voilà de quoi motiver David Byrne qui a donc eu une grande envie de voir en chair et en os le phénomène Yaroufakis.

Ah oui, j'allais oublier : il est capable de tout plaquer et de changer complètement de domaine. Bon, en 2010, il subit une bonne traversée du desert. Mais heureusement pour lui, il va rencontrer sa dernière compagne avec qui il va s'associer pour fonder un projet qui vise à redonner à l'art une place dans le débat économique et environnemental.

En 2012, il continuera de se chercher et il rejoindra une société qui s'occupe des ventes de jeux vidéos en ligne dans l'Etat de Washington. Il sera conseillé pour cette société mais la politique et l'économie vont donc très vite le rattraper malgré ces quelques changements d'activité. C'était une parenthèse, mais elle montre que ce mec est un touche à tout !

Quand il passe à la télé, Varoufakis est capable de donner une interview avec une veste en cuir. Et quand il se déplace dans la rue en Grèce, il est très demandé par les passants. Crédit photo : a.messinis-afpQuand il passe à la télé, Varoufakis est capable de donner une interview avec une veste en cuir. Et quand il se déplace dans la rue en Grèce, il est très demandé par les passants. Crédit photo : a.messinis-afp

Quand il passe à la télé, Varoufakis est capable de donner une interview avec une veste en cuir. Et quand il se déplace dans la rue en Grèce, il est très demandé par les passants. Crédit photo : a.messinis-afp

Maintenant il ne reste plus qu'à souhaiter bonne chance (ou un énorme MERDE vu que ça porte bonheur !!) à l'extrême gauche en Grèce qui a un défi immense à relever pour sortir le pays de l'austérité horrible. Notons, sans faire trop de politique car je ne suis pas qualifié pour ça, que la Grèce a un gouvernement incroyable à sa tête actuellement : un gouvernement qui est le plus qualifié d'Europe figurez-vous puisqu'il compte six économistes, un prof de droit, un prof de relations internationales, un mathématicien et enfin un prof de philo ! Rien que ça...

A côté, notre Flamby fait bien maigre malgré son appétit incommensurable pour le sucre. Allé, je vais m'arrêter là et je vous propose de terminer sur cette déclaration de 2013 de Varoufakis à l'université d'économie du Texas :

"Dans chacune des universités des facultés d'économie où j'ai travaillé - en Angleterre, en Australie, en Grèce puis aux Etats-Unis - je me suis plu à démonter ce que mes collègues considéraient comme des "faits scientifiques légitimes" et ce, au prix d'une vie qui ne peut qu'être comparée à celle d'un théologien athée vivant dans un monastère du Moyen Age."

La, vous voyez le niveau ! Et quand on sait qu'il accuse les pays dominant de l'Europe de s'être mis le doigt dans l’œil en pensant que la Grèce pourrait un jour rembourser le plus gros prêt mondial de l'histoire, baaaaa, on peut se dire qu'il va y avoir du sport encore en 2015 sur le vieux continent !! Car il accuse Bruxelles, Francfort et Berlin de se comporter comme des banquiers corrompus de troisième classe qui ont juste été bon à monter un crime contre l'humanité... Ca va donner hein !!

Pour écrire cet article, j'ai écouté France Info et j'ai lu : Libé, Courrier International (ma bible) et le Figaro

Si vous aimez les histoires politiques improbables, surtout, cliquez-ici !!! Y'en a une autre que je me dois de vous raconter ;-))

>> voir tous les sujets du blog - info <<

<< s'abonner pour ne pas rater les prochains articles >>

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :